Qui paie les frais d’agence immobilière à Saint-Maur-des-Fossés lors d’une vente immobilière ?

Partager sur :
Qui paie les frais d’agence immobilière à Saint-Maur-des-Fossés lors d’une vente immobilière ?

Vous avez choisi de confier la vente de votre maison à une agence immobilière à Saint-Maur-des-Fossés et vous vous demandez si vous pouvez mettre les frais à la charge de l’acheteur ? Cela est possible, mais avant de prendre cette décision, voici quelques points à retenir. 

 

Que comprennent les frais d’agence ? 

 

Les frais d’agence désignent globalement la rémunération de l’agence qui s’occupe de la vente de votre bien immobilier. Ils sont généralement exprimés sous forme d’un pourcentage, mais il est possible de fixer un montant précis. Cette somme permet au professionnel de payer une partie de ses charges (loyer, salaires, prime de l’agent qui a conclu l’affaire…). 

 

Qui doit payer les frais d’agence lors d’une vente immobilière ? 

 

Dans la mesure où c’est le propriétaire-vendeur qui mandate le professionnel pour trouver un acquéreur pour son bien, il est logique que ce soit lui qui s’acquitte des frais d’agence. Dans ce cas, l’annonce portera la mention « frais d’agence à la charge du vendeur ». 

Mais il se peut aussi que leur paiement soit assigné à l’acheteur. Lorsque c’est le cas, l’annonce doit préciser la mention « Frais d’agence à la charge de l’acheteur ». 

Il est également possible que le vendeur en assume une moitié et attribue le paiement de l’autre à l’acquéreur. L’annonce doit alors porter la mention »frais d’agence partagés ».

Prenons un exemple : Le prix FAI est de 500 000 euros, dont 10 % de frais d’agence  

      > s’ils sont à la charge du vendeur, l’acheteur lui verse 450 000 euros puis le vendeur verse 50 000 euros de sa poche à l’agence. 

      > s’ils sont à la charge de l’acheteur, ce dernier verse 450 000 euros au vendeur et 50 000 euros à l’agence. 

     > s’ils sont partagés entre les deux parties, l’acheteur doit verser 450 000 euros au vendeur, puis 25 000 euros à l’agence. Le vendeur, quant à lui doit également payer 25 000 euros à son mandataire.